Amérique du Nord

“Trump et les beaufs”, premières impressions

Hodgson fait un bilan des causes qui ont mené Donald Trump, un candidat dont tout le monde se moquait, à devenir le président des États-Unis. Il déchiffre les différentes causes en les divisant en deux catégories: celles propres au système politique étasunien et celles caractéristiques des élections présidentielles de 2016. Les premières s’insèrent dans l’actuelle crise démocratique étasunienne: l’auteur les dégroupe en quatre (citées textuellement, Hodgson, 2017, p21-22) :

  • La politisation de la Cour Suprême
  • La perturbation de la vie politique par le redécoupage des districts électoraux dicté par des mobiles politiques
  • La manière dont les candidats ont obtenu l’investiture du parti avec d’énormes sommes d’argent offertes par des donateurs immensément riches et idéologiquement motivés
  • La polarisation idéologique aiguë des deux partis, en sorte que les majorités républicaines des deux chambres du Congrès ont concentré leurs efforts pour bloquer presque toutes les propositions d’un Président dé

Dans ce contexte, deux candidats se sont distingués comme canalisateurs de l’insatisfaction du peuple américain envers le status quo (« the establishment »): le « socialiste démocrate » Bernie Sanders du côté gauche, et le magnat Donald Trump du côté droit. Hodgson décrit les principales attitudes du candidat républicain pour attirer l’attention d’une classe moyenne baisse, fatigué du « politiquement correcte » après décennies de stagnation de ses revenus:

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s